Qu’est-ce que la culture DevOps?

par juin 1, 2018

Tout le monde « fait du DevOps » – mais que cela signifie-t-il exactement ?

DevOps est un concept qui existe depuis une dizaine d’années. L’un de ces concepts dont tout le monde parle, mais que tout le monde ne comprend pas ou n’applique pas correctement. On raconte souvent à quel point il est intrinsèquement lié au développement de logiciels agiles ; qu’il améliorera considérablement la capacité d’une entreprise à déployer des logiciels rapidement et efficacement. Nous savons d’après son nom qu’il s’agit d’une sorte d’intégration entre le développement et les opérations, et une brève recherche montre qu’il s’agit d’une culture plutôt que d’un outil ou d’une méthodologie.

Alors pourquoi, à l’ère de l’information, DevOps est-il si souvent mis en œuvre de manière incorrecte ? Pourquoi ses principes fondamentaux sont-ils si souvent mal compris ? Une fois décortiquée, qu’est-ce que la culture DevOps et à quoi devrait-elle ressembler ?

Quelques idées reçues sur la culture DevOps

Le concept de DevOps est devenu flou, car les entreprises n’interprètent et ne fusionnent pas correctement les idées, et lorsqu’il est mal fait, DevOps peut générer du ressentiment, des divisions et des désaccords – les antithèses de ce qu’il est censé promouvoir. Il est important de s’affranchir de quelques idées reçues avant d’analyser ce qu’implique précisément une culture DevOps, alors commençons par ce que DevOps n’est pas : il ne s’agit pas de demander à un développeur d’endosser simultanément la responsabilité d’un administrateur système, d’un ingénieur QA et d’un responsable de déploiement. Il ne s’agit pas de demander à un responsable de production de brusquement commencer à coder à grande échelle. Il ne s’agit pas d’une boîte à outils ou d’un logiciel en particulier, ni d’un processus de changement.

DevOps consiste simplement à créer un état d’esprit holistique et une éthique de travail collaboratif à partir de tous les services impliqués dans le cycle de vie du logiciel.

La culture informatique avant DevOps

Avant l’avènement de DevOps et son adoption rapide dans l’informatique grand public, il y avait trois équipes distinctes : le développement, le test et les opérations. Chacun avait ses propres intérêts, objectifs et méthodologies. Cette séparation a souvent entraîné des problèmes de communication, des retards et des tensions. Il était communément admis que les projets IT seraient en retard, inexacts et peu performants.

La culture a dû changer et, en 2008, DevOps a répondu à ce besoin – et depuis, sa popularité n’a cessé de croître. De plus en plus d’entreprises adoptent (ou prétendent adopter) les pratiques de DevOps.

A quoi ressemble une culture DevOps ?

DevOps est axé sur la collaboration, qui est à la fois encouragée et exploitée par la culture de l’entreprise. La communication est le socle fondamental sur lequel DevOps est fondé, avec une circulation fluide de l’information, indispensable au partage de connaissances et la connexion de silos informatiques auparavant disparates. Par conséquent, l’équipe (développement, QA et opérations) travaille dans le même but. Cette coopération fait tomber les obstacles et élimine les tensions entre les développeurs, qui ne s’occupaient auparavant que de la conception de nouveaux logiciels, et les équipes de production, dont l’objectif principal était que tout se déroule sans heurts et sans interruption de service.

La culture DevOps jouit d’une relation symbiotique avec le développement agile, nécessitant plus de fluidité que les structures rigides qui régnaient auparavant dans le domaine informatique. L’accent est mis sur les individus qui acceptent le changement et travaillent ensemble, au lieu de s’identifier en tant que membres d’équipes distinctes et de se dresser les unes contre les autres. Ce comportement facilite les déploiements de meilleure qualité à un rythme plus rapide.

De toute évidence, la culture de DevOps est très centrée sur les individus et construite autour d’un certain état d’esprit. En plus de promouvoir la coopération, une culture DevOps devrait favoriser une attitude d’ouverture d’esprit, de partage des compétences et de faire sortir les équipes de leur zone de confort.

Au cœur de la culture de DevOps se trouve une identité unie et partagée entre les équipes de développement, de test et de production, et une reconnaissance d’objectifs communs. Il est impossible de créer une culture DevOps avec des idéologies, des ambitions et des objectifs différents ; mais en intégrant différents services au sein d’une culture DevOps unifiée, une compréhension commune peut être développée, permettant des cycles de déploiement rapides et fiables en accord avec des méthodologies agiles.